Tome 29

Ici on parle de la jeunesse d'Onizuka (au lycée)
Best of : Anthologie de la section : analyses historiques de Young GTO

Tome 29

Messagede Ant » 23 Mar 2009, 18:49

Tome 29

Image

Je l'ai achété jeudi, je l'ai lu et je me lance dans un nouveau topic (attention aux spoils) !

Dès la lecture du tome 28, on savait que le relation entre Misato et Eikichi serait foireuse, mais je n'imaginais pas que Fujisawa arriverait à donner à cette histoire d'amour avorté une aussi forte intensité !

Par contre, c'est vrai que le coup de Misato qui est un transsexuel peut rappeler l'histoire dans les tomes 4 et 5 avec Onizuka qui fleurte avec Kaoru, le frère de Kamata déguisé en fille, le tout placé sur le ton de l'humour, (parce qu'Onizuka n'en saura rien finalement). Alors que là, la puissance des sentiments d'Onizuka plus ce secret de Misato plus la fin de cette histoire est vraiment fantastique et je dois dire que j'ai vraiment été touché par cet épisode (qui avait pourtant commencé sur le ton de l'humour puisque tout est parti du télékura dans lequel Onizuka opérait).

Jamais le Gang de l'Amour Pur et Innocent de shonan n'aura si bien porté son nom ! En résumé, ce 29e volume est génial !
:: Ant :: "On tue le temps, lui il nous enterre..."

ImageImageImage

[ S H O N A N . S T R E E T . P E R F O R M E R ]
:: N°6 :: Passion-GTO - 鬼 爆 - PGTOFC '18 :: N°6 ::
Merci Fuji !

Image
Avatar de l’utilisateur
Ant
Rookie Judoka - N°6
 
Messages: 4970
Inscription: 19 Aoû 2007, 15:15
Localisation: Encore et toujours sur ce forum !

Messagede Ewandie1 » 24 Mar 2009, 09:54

C'est vrai que dès le départ, on comprend que cette histoire va mal tourner! Mais moi non plus je n'aurai jamais imaginé une telle histoire, je m'attendais à une obscur facette lié aux yakusas... mais alors un trans!!!

Et c'est un super dilemne pour eikichi! Et sans aucune homophobie ou parti pris, on peut dire qu'Eikichi est peut etre le plus mur de tout le groupe.
Parce qu'il est capable d'envisager une relation véritable "pur et innocente" avec Misato sachant que c'était un mec à l'origine et sachant bien que le quand dira t-on sera toujurs présent, comptons sur Shinomi pour ca!!!

Moi je trouve ce tome très intéressant et particulièrement fort.

C'est tout la l'esprit de SJG, de la baston, des motos, des zokus en apparence en figure de prou, et en rentrant de l'émotion, des sentiments tellement bien retranscrit!!!
Ewandie1
 

Messagede onibaku » 24 Mar 2009, 11:14

C'est vrai qu'une fille qui a autant de secrets ça laisse préssentir que ça va mal finir. Si Eikichi était tel qu'il était au début du manga, il aurait foutu le camp rien qu'en voyant le yak' ou alors ça se serait fini en baston, mais là, on le sent vraiment prêt à vivre un amour pur et innocent et le titre du manga prend tout son sens. Onizuka m'a vraiment surpris sur ce coup là je m'attendais à une période de déprime sans fin, au lieu de ça il prend une décision qui va changer sa vie. Il a réellement gagné en maturité au fil du manga.
L'épisode de Misato est plutôt émouvant, et en quelque sorte c'est un peu la recette de Young GTO avec des histoires qui démarrent comme des blagues mais qui cachent des aspects beaucoup plus sérieux.

Shinomi est également un perso pour qui j'ai de la peine, elle est tellement fière qu'elle est incapable d'avouer ses sentiments à Onizuka, elle préfère les dissimuler derrière des insultes et du mépris. Et lorsqu'elle est enfin prête à déclarer sa flamme, c'est toujours au mauvais moment ( Eikichi après trois jours de matage de films pornos, Eikichi en pleine déprime...)
Image

On est avec toi FUJI, courage !!!!
Avatar de l’utilisateur
onibaku
Directeur
 
Messages: 1056
Inscription: 30 Avr 2007, 21:39

Messagede Ant » 25 Mar 2009, 17:38

onibaku a écrit:Onizuka m'a vraiment surpris sur ce coup là je m'attendais à une période de déprime sans fin, au lieu de ça il prend une décision qui va changer sa vie. Il a réellement gagné en maturité au fil du manga.

On peut aussi dire la même chose de Fujisawa. Outre le dessins qui évolue au fil des chapitres, il enrichie aussi sa palette de scénariste.

Au début, Young GTO était nettement tourné vers l'humour avec les différentes quêtes et aventures des Onibaku. Je dirai qu'avec cet épisode des volumes 28 et 29, l'auteur rajoute vraiment une corde à son arc, ou plutôt, fini de la tendre. je m'explique : jusque dans les 15 premiers tomes, Fujisawa place l'action au premier plan (avec toutes les grosses baston), et laissait l'émotion un peu de côté (même si elle était présente, notamment dans les histoires d'amour de Ryuji avec Ayumi puis Nagisa).
Puis vient ensuite l'épisode avec les Cavaliers de Yokohama et Natsu, et là Fujisawa commence à mettre en place des relations extrêmement fortes qui donnent vraiment un bon paquet de sensations au lecteur (mort de Natsu, départ de Kamata...).
Enfin, dans les tomes 28 et 29, Fujisawa confirme vraiment que Young GTO n'est pas qu'un vulgaire mangas de baston et d'obsédés sexuels, en plaçant vraiment très haut son écriture et son dessin pour donner naissance à ce superbe épisode autour de la relation d'Eikichi et de Misato. Ainsi, il montre qu'il maîtrise vraiment la palette des émotions : exaltation, courage, amitié, bravour et en plus amour, et désespoir.
Ces mêmes émotions qui feront le succès de GTO...
:: Ant :: "On tue le temps, lui il nous enterre..."

ImageImageImage

[ S H O N A N . S T R E E T . P E R F O R M E R ]
:: N°6 :: Passion-GTO - 鬼 爆 - PGTOFC '18 :: N°6 ::
Merci Fuji !

Image
Avatar de l’utilisateur
Ant
Rookie Judoka - N°6
 
Messages: 4970
Inscription: 19 Aoû 2007, 15:15
Localisation: Encore et toujours sur ce forum !

Messagede onibaku » 27 Mar 2009, 22:23

C'est vrai que l'évolution de l'auteur au cours des 31 volumes est impressionante. Niveau graphisme il suffit de comparer le premier tome à celui là pour être scié. Et tout le staff de Fujisawa ( je suppose que c'est la même équipe tout le long ) fait des progrès étonnants lui aussi. Que ce soit les décors, les tramages... tout s'améliore.

Je suis d'accord avec ton découpage Ant, même si pour moi la saga des midnight angels pourrait faire partie à part entière des histoires avec de l'émotion. On a quand même Ryuji prêt à tout pour aider Nagisa, même à mourir et la vérité éclate sur la mort tragique de Masaki.
D'ailleurs ( ça c'est une conception personelle^^ ) je pense que le manga a vraiment un âge d'or qui va du tome 11 au tome 18. Ce sont les deux histoires les plus impressionantes combinées avec des dessins qui en jettent même s'ils n'ont pas la qualité de maintenant. J'ai jamais attendu avec autant d'impatience la sortie d'un manga que pour Young GTO pendant cette période là.

Les Young GTO qui sortent maintenant, c'est un peu la conclusion du manga, Fujisawa souligne les aspects importants. Je pense qu'il savait qu'il allait bientôt terminer la série lorsqu'il réalisait ces volumes. Pour moi il nous offre une synthèse de tout le manga avant de finir en beauté.
Image

On est avec toi FUJI, courage !!!!
Avatar de l’utilisateur
onibaku
Directeur
 
Messages: 1056
Inscription: 30 Avr 2007, 21:39

Messagede Ant » 28 Mar 2009, 19:19

onibaku a écrit:D'ailleurs ( ça c'est une conception personelle^^ ) je pense que le manga a vraiment un âge d'or qui va du tome 11 au tome 18.

Là, je pense qu'on est tous d'accord. Ce sont les meilleures parce que ce sont plus plus intenses !

onibaku a écrit:Les Young GTO qui sortent maintenant, c'est un peu la conclusion du manga, Fujisawa souligne les aspects importants. Je pense qu'il savait qu'il allait bientôt terminer la série lorsqu'il réalisait ces volumes. Pour moi il nous offre une synthèse de tout le manga avant de finir en beauté.

D'ailleurs, plus que 2 et c'est terminé...
A mon avis, la partie avec les filles qui sont "fans des Onibaku" va permettre à Fujisawa de donner un point de vue extérieur à celui de Ryuji ou Eikichi. Un peu comme ce qu'on avait eu dans le tome 20, avec la fille qui voulait intègrer les Idaten et qui idolatrait Ryuji. En effet, il s'agissait d'un chapitre d' "ambiance", destiné à faire la transition vers l'épisode avec Kashiya Junji, et à calmer le jeu après l'intensité des derniers tomes... Alors qu'ici, c'est vraiment en guise de début de conclusion d'une série de 31 volumes...
De cette façon, et en prenant du recul, il va offrir un résumé (assez condencé) du tout ce périple pour qu'on prenne réellement conscience de l'importance de tout ces évènements qui ont été narrés et dessinés dans Shônan Junaï Gumi.
:: Ant :: "On tue le temps, lui il nous enterre..."

ImageImageImage

[ S H O N A N . S T R E E T . P E R F O R M E R ]
:: N°6 :: Passion-GTO - 鬼 爆 - PGTOFC '18 :: N°6 ::
Merci Fuji !

Image
Avatar de l’utilisateur
Ant
Rookie Judoka - N°6
 
Messages: 4970
Inscription: 19 Aoû 2007, 15:15
Localisation: Encore et toujours sur ce forum !

Messagede Phae » 02 Avr 2009, 15:53

Hello à vous, je viens de lire ce tome 29, excellent !

Je viens ici afin de transmettre mes impressions, et également voir celles des autres, et apparemment, je ne suis pas le seul à parvenir aux mêmes conclusions lol. J'éprouve aussi le besoin de venir écrire, car comme à toute approche de la fin d'une série (Reste plus que 2 tomes...), on sent la frustration monter !

Je me suis d'ailleurs mis à Shonan Junaï Gumi après avoir terminé GTO, qui me servait alors comme une sorte de substitut si je puis dire à la base, pour combler le vide lol. Mais au fil des tomes, j'ai de plus en plus adoré le manga. Il est clair que passé le 1er tiers, à partir du tome 11, on a clairement une évolution, tant sur le dessin que le scénario, le comique ect... Jusqu'au tome 18. Une superbe période qui donne enfin vraiment tout son intérêt au manga, un "âge d'or" comme certains l'ont dit. Puis ensuite, s'amorce une nouvelle phase, qui je pense va durer jusqu'au terme de l'œuvre, que je dirais peut-être plus psychologique et plus authentique. Du moins, nettement plus axé sur le relationnel, en restant tout aussi comique. A vrai dire, je trouve même cette phase encore plus intéressante, car comme il l'a été souligné, on sent que Fujisawa élargit encore sa palette. Le manga acquiert une véritable force avec un plus grand impact émotionnel, et plus d'intelligence. Je m'explique : Si j'aime autant les aventures d'Eikichi (Young GTO et GTO), c'est aussi car notre cher auteur arrive à faire autre chose qu'un simple divertissement, on sent qu'il y a de la matière derrière, divers symboles, messages et analyses, et que ce n'est pas qu'à prendre au 1er degré.

Ca permet d'en venir à ce tome 29 à proprement parler. Bien évidemment, il illustre parfaitement ce que je viens de dire, et l'aventure avec Misato est particulièrement poignante. Elle est parfaitement mise en scène et travaillé, dans la continuité du tome 28. C'est pas fait n'importe comment, l'évolution de la relation est vraiment bien faîte, et devient de plus en plus sérieuse de manière crédible et bien menée. Ca devient même très fort, avec le lourd secret de Misato révélé, la remise en question de Eikichi, la façon dont ça se termine. C'est un tome très intense, et j'ai même senti une grande frustration en voyant le dénouement de leur histoire. C'est artistiquement et scénaristiquement très bien vu malgré tout, car ça ne laisse pas de marbre. C'est peut-être exagéré mais ça permet de bien expliquer ce que je pense, c'est que ça laisse sous le choc quoi, et même si c'est exagéré, cette partie de Young GTO prend aux tripes, dans la continuité de ce qui avait commencé.

Le manga gagné indéniablement en maturité et en force. Mais de toutes façons, outre l'évolution graphique, le manga évolue aussi selon le lecteur je crois. Le tome 1 s'adresse à des ados genre 14-15 ans. Mais la série dure 31 tomes, 62 mois presque, donc ça dure sur plus de 5 ans, et je trouve qu'elle suit très bien l'évolution du lecteur également, et que les derniers tomes s'adressent à des personnes ayant environ la vingtaine. Je rajouterai aussi que ce manga date de 1991. Le coup du transsexuel, au Japon, en 91, c'est drôlement moderne quand même, et c'est pas démodé aujourd'hui ! Mais je pense que le prendre en compte accorde encore plus de crédit à Fujisawa, et confère encore plus de puissance à ce tome.

Voilà pour ma longue analyse lol.
Phae
 

Messagede onibaku » 03 Avr 2009, 19:34

Waouh :D ça c'est ce que j'appelle de l'analyse :thumleft:

Un seul détail, à ce stade du manga, comme il dure sur 5 ans on est à peu près en 95, pas en 91. Mais ça n'enlève rien à ce que tu as dit, c'est sur que pondre une histoire sur les transsexuels, ça a pu choquer à l'époque. Je me demande si les japonais adultes voyaient d'un très bon oeil que leurs enfants lisent Young GTO, à cause de la baston et de l'objectif principal des héros^^.

Sinon, tu devrais t'inscrire, tu as tout le profil d'un excellent membre :)
Image

On est avec toi FUJI, courage !!!!
Avatar de l’utilisateur
onibaku
Directeur
 
Messages: 1056
Inscription: 30 Avr 2007, 21:39

Messagede Phaedren » 03 Avr 2009, 23:59

Voilà lol. Mieux vaut tard que jamais !

Enfin ce tome 29 fait quand même pas mal penser à GTO dans l'esprit, du moins sur certains passages. On sent que Fujisawa a bien évolué lui-même. Après j'ai peut-être pas fait gaffe oui, 1991 est probablement la sortie des 1ers tomes, et le 29 serait donc en 95. Après, ça ne m'étonnerait pas que des parents n'aient pas trop apprécié, surtout au Japon. Enfin ça reste une société très particulière, et ce genres de thèmes comme le sexe, la transsexualité, je ne sais pas si c'est bien vu là-bas, surtout il y a 15 ou 20 ans lol.

Le seul défaut, c'est peut-être les petits passages pour "meubler" la suite du tome, avec la groupie de Ryuji, ou l'amie de Shinomi, surtout que la série s'achève bientôt et que ça devait être prévu au moment de l'écriture. C'est dommage sachant qu'il ne reste plus que 2 tomes. Mais en même temps, après le passage poignant avec Misato, c'était bien vu pour "aérer", surtout que moi, j'étais assez dégoûté et moins chaud pour lire la suite xD.

Moi je dis : Suite de GTO, retour de Misato et Azusa sur le carreau lol. J'aimerais bien revoir aussi des persos secondaires genre Kamata, Saya ou Abe.
Phaedren
Prof stagiaire
 
Messages: 18
Inscription: 03 Avr 2009, 23:43

Messagede onibaku » 04 Avr 2009, 09:09

Bienvenue :D tu devrais faire une présentation dans la partie prévue, histoire d'être totalement dans les règles.

La société japonaise c'est quelque chose d'un peu ambigu. Dans l'ensemble, ils sont plutôt stricts sur les règles et sur l'étiquette. On le voit par exemple avec les parents d'Ayumi super énervés par le retard de Ryuji quand ils doivent le rencontrer. Mais à la fois, le Japon c'est un pays où il y a pas mal de pervers, problème que GTO met en avant puisqu'on y voit pas mal de filles se faire aborder par des quinquagénaires ( souvent chauves d'ailleurs :P ). D'ailleurs presque chaque manga a son pervers: Jiraya dans Naruto, Tortue géniale dans Dragon ball...
Pour moi le Japon est bien un pays qui se veut plutôt sage au niveau des mœurs mais où, peut-être à cause de ça, le thème du sexe est assez présent, mais sous forme d'interdit. Là y a une image qui me vient en tête, c'est Onizuka qui se camoufle avant de recevoir des cassetes pornos livrées par Mafuyu :P

Sinon je te donne raison, ce serait énorme une suite de GTO qui renouerait avec Young GTO. Et y aurait de quoi faire, puisque Kamata était parti pour devenir rockstar ou que selon le début de GTO Abe tient une boîte qui cartonne. Par contre le retour de Misato me parait un peu compliqué à introduire.
Image

On est avec toi FUJI, courage !!!!
Avatar de l’utilisateur
onibaku
Directeur
 
Messages: 1056
Inscription: 30 Avr 2007, 21:39

Messagede Ant » 04 Avr 2009, 11:07

onibaku a écrit:Sinon je te donne raison, ce serait énorme une suite de GTO qui renouerait avec Young GTO. Et y aurait de quoi faire, puisque Kamata était parti pour devenir rockstar ou que selon le début de GTO Abe tient une boîte qui cartonne. Par contre le retour de Misato me parait un peu compliqué à introduire.

J'ajoute que dans le tome 11 de GTO, l'auteur nous offre quelques nouvelles à propos de Shinomi dans Great Toroko Oppai où on la voit en tant que maquilleuse de Tomoko, même si, malheureusement, elle ne rencontre pas le Great Teacher qu'est devenu Onizuka !


En ce qui concerne les chapitres de transition, je trouve qu'ils sont plutôt interessants :

Les "exploits" des Onibaku vus par des personnages extérieurs fait réellement prendre conscience de leur caractère exceptionnel et monte que Ryuji et Eikichi sont de de véritables légendes vivantes à Shônan, des sortes de princes charmants idéals pour toutes les jeunes filles. Je trouve aussi amusant que Fujisawa contuinue à s'acharner sur le pauvre Saejima ("Il est encore là... lui... Ce qu'il peut être lourd...") qui est automatiquement exclu des photos où figurent les Onibaku !

Et pour le chapitre axé sur Shinomi, je trouve qu'il tombe à pic après sa démonstration de méchanceté à l'égard d'Onizuka : il nous fait découvrir une autre facette de ce personnage : une fille plus sensible que ce qu'elle veut bien laissé paraître, sûrement pour des conditions de fièrté comme l'avait dit onibaku. D'une certaine façon, ce chapitre réabilite un peu Shinomi dans les esprits des lecteurs qui avaient été choqués/indignés par sa façon de se comporter durant les chapitres précédent...
Et puis comme il a été dis dans les messages précedents, ces petites histoires permettent de calmer le tempo de l'histoire et servent à créer une histoire plus profonde et plus complète.


p.s. : Phaedren, ce serait bien que tu ouvres un topic de présentation dans la section dédiée, afin que nous puissions mieux te connaître ! :D Sinon, je partage l'avis d'onibaku pour souligner le qualité de tes messages !
:: Ant :: "On tue le temps, lui il nous enterre..."

ImageImageImage

[ S H O N A N . S T R E E T . P E R F O R M E R ]
:: N°6 :: Passion-GTO - 鬼 爆 - PGTOFC '18 :: N°6 ::
Merci Fuji !

Image
Avatar de l’utilisateur
Ant
Rookie Judoka - N°6
 
Messages: 4970
Inscription: 19 Aoû 2007, 15:15
Localisation: Encore et toujours sur ce forum !

Messagede G.Onizuka » 05 Avr 2009, 21:41

J'ai besoin de vous les amis.
J'ai pas compris la page 101 du manga.
C'est Eikichi qui a acheter un billet mais qui le froisse car finalement il ne veut pas partir avec le trans ou j'ai mal compris?

Merci.
G.Onizuka
 

Messagede Ant » 06 Avr 2009, 17:36

G.Onizuka a écrit:J'ai besoin de vous les amis.
J'ai pas compris la page 101 du manga.
C'est Eikichi qui a acheter un billet mais qui le froisse car finalement il ne veut pas partir avec le trans ou j'ai mal compris?

Enfait, les encarts représentent plusieurs images de la main de Misato. En voyant Eikichi présent au lieu de rendez-vous, et ce malgré la violence du choc qui a résulté son l'avoeu, Misato s'est rendue compte qu'elle (ou il) comptait beaucoup pour lui et qu'il était prêt à la suivre. Après, c'est elle qui froisse son propre billet car elle sait au fond d'elle qu'Eikichi souffrira si jamais elle part avec lui, malgré l'amour qu'il peut avoir pour elle. Comme Misato le dit quelques pages plus loin dans le voiture de Jennifer, elle a eu ce qu'elle voulait, c'est à dire une preuve d'amour, la plus sincère qui soit, de la part d'Eikichi, et cela lui suffit.
Donc, elle ne part pas avec Onizuka car elle a son souvenir et la preuve de son amour, et elle ne veut pas qu'il souffre de leur relation.

Voilà pour l'explication !
:: Ant :: "On tue le temps, lui il nous enterre..."

ImageImageImage

[ S H O N A N . S T R E E T . P E R F O R M E R ]
:: N°6 :: Passion-GTO - 鬼 爆 - PGTOFC '18 :: N°6 ::
Merci Fuji !

Image
Avatar de l’utilisateur
Ant
Rookie Judoka - N°6
 
Messages: 4970
Inscription: 19 Aoû 2007, 15:15
Localisation: Encore et toujours sur ce forum !

Messagede hebus » 09 Avr 2009, 18:50

Ant a écrit:
onibaku a écrit:Sinon je te donne raison, ce serait énorme une suite de GTO qui renouerait avec Young GTO. Et y aurait de quoi faire, puisque Kamata était parti pour devenir rockstar ou que selon le début de GTO Abe tient une boîte qui cartonne. Par contre le retour de Misato me parait un peu compliqué à introduire.

J'ajoute que dans le tome 11 de GTO, l'auteur nous offre quelques nouvelles à propos de Shinomi dans Great Toroko Oppai où on la voit en tant que maquilleuse de Tomoko, même si, malheureusement, elle ne rencontre pas le Great Teacher qu'est devenu Onizuka !


J'avais pas percuté à ça...faudra que je ressorte ce tome pour voir ce qui pouvait paraître évident à un lecteur japonais qui a connu SJG avant GTO (évidemment), et pas pour un français qui a connu GTO avant. Je trouve que le manga a énormément gagné en épaisseur depuis les environ des tomes 15-16. Avant, c'était une accumulation de blagues potaches dues à la jeunesse et au pucelage des deux lascars, mais Nagisa a comme dans la réalité fait prendre du plomb à Ryuji. Eikichi, lui, a appris grâce aux rateaux. C'est bien aussi? Bref, pour moi, une série qui deviendrait trop courte vu le temps de chauffe qu'elle a eu. C'est maintenant qu'il y a moyen de lancer les aventures du groupe devenu plus mature!

Hum, sinon, je suis satisfait de voir que le forum tourne toujours, malgré l'absence ou presque de substance pour relancer d'interminables discussions. La volatilité des lecteurs est aussi "responsable", mais on peut pas l'empêcher. :)
Avatar de l’utilisateur
hebus
Sous-directeur
 
Messages: 623
Inscription: 16 Fév 2006, 19:13
Localisation: assis sur une chaise fatiguée

Messagede Invité » 11 Avr 2009, 11:55

Ant a écrit:
G.Onizuka a écrit:J'ai besoin de vous les amis.
J'ai pas compris la page 101 du manga.
C'est Eikichi qui a acheter un billet mais qui le froisse car finalement il ne veut pas partir avec le trans ou j'ai mal compris?

Enfait, les encarts représentent plusieurs images de la main de Misato. En voyant Eikichi présent au lieu de rendez-vous, et ce malgré la violence du choc qui a résulté son l'avoeu, Misato s'est rendue compte qu'elle (ou il) comptait beaucoup pour lui et qu'il était prêt à la suivre. Après, c'est elle qui froisse son propre billet car elle sait au fond d'elle qu'Eikichi souffrira si jamais elle part avec lui, malgré l'amour qu'il peut avoir pour elle. Comme Misato le dit quelques pages plus loin dans le voiture de Jennifer, elle a eu ce qu'elle voulait, c'est à dire une preuve d'amour, la plus sincère qui soit, de la part d'Eikichi, et cela lui suffit.
Donc, elle ne part pas avec Onizuka car elle a son souvenir et la preuve de son amour, et elle ne veut pas qu'il souffre de leur relation.

Voilà pour l'explication !

Merci.
Arf Ca me déçoit qu'Eikichi était près à aller vivre avec un trans...
Invité
 

Suivante

Retourner vers Young GTO (Shônan Junaï Gumi)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité

cron